Sélectionner une page

Que ferais-tu d’une soirée de libre ?

Déc 6, 2022 | Gestion du temps | 0 commentaires

Coucher de soleil sur la campagne

Une soirée passée à photographier le coucher de soleil.
Août 2021 @ Loir-et-Cher, France

Lorsque tu es à la fois préoccupé·e par l’éducation d’une famille et la construction d’une carrière, tu peux avoir l’impression d’être toujours en train de faire des choses pour les autres.

Une manière de combattre ce sentiment de ne pas arriver à garder la tête hors de l’eau ? Prends une soirée juste pour toi. Prendre une nuit par semaine pour faire quelque chose qui ne relève ni du travail, ni de la famille peut changer la vie.

Souvent, je suggère à ceux et celles qui n’y arrivent pas, de s’engager à faire quelque chose : rejoindre une chorale, un cours de zumba ou une association caritative, parce que c’est l’aspect engagement qui permet de s’y tenir. Tu peux, tout à fait,  » prendre une soirée pour toi » en prenant un bain moussant, mais comme ça peut se faire n’importe quand (et ta baignoire sera toujours là à t’attendre), ça sera remis à plus tard si l’agenda devient chargé, ou si quelqu’un préfère que tu fasses autre chose. Si tu joues dans un quatuor à cordes, par contre, tu devras être présent·e aux répétitions… sinon, ça deviendra vite un trio à cordes. 🤷🏻‍♀️

Très souvent, j’entends « oui, mais comment ? ». Certaines personnes ont plusieurs enfants en bas âge et ne peuvent pas les faire garder, ou bien ils/elles travaillent tard ou de façon imprévisible, etc. J’en conviens, la logistique est un défi.

Mais lorsque l’on creuse un peu avec ces personnes, la question change. Elle se transforme en « oui, mais quoi ? ».

Comme dans : « je ne sais même pas dans quoi je voudrais m’engager« . Comment déterminer ce que je voudrais faire un soir par semaine qui me donnerait de l’énergie et enchanterait un peu mon quotidien ?

Pour moi, cette question a toujours été relativement facile : j’ai toujours aimé chanter ou danser. J’ai fait de la danse de salon pendant près de 20 ans, et je chante depuis bientôt 12 ans. Plus concrètement, aujourd’hui, je prends des cours de chant plusieurs fois par mois. La plupart des semaines, je suis donc soit en train d’écouter des gens chanter (pour préparer le cours suivant), soit en train de chanter moi-même. Et, je préfère grandement les semaines où il y a cours.

Mais, souvent, les gens n’ont aucune idée de quoi faire. On peut être tellement débordé·e pendant tellement de temps qu’on n’y réfléchi même pas. Une peronne m’a dit : « Il est difficile pour moi d’imaginer avoir une soirée off qui ne soit pas pour le travail« . Une autre a déploré que « ce qui est probablement le cœur du problème : je ne sais vraiment pas quoi faire, pas quand le faire« .

Alors si toi aussi, tu butes sur cette question, essaie ces quelques trucs.

1. Pense au passé. Quelles activités as-tu pratiquées lorsque tu étais enfant ou ado ? Les gens font beaucoup d’activités extrascolaires au lycée et à la fac. Est-ce que l’une d’entre-elles te faisait vraiment plaisir ? Essaies de lister une poignée de choses que tu aimais faire.

2. Renseigne-toi. Chaque communauté, chaque quartier a ses propres possibilités, et, souvent, la seule façon de découvrir des activités plus originales est de connaître quelqu’un qui y participe. C’est une excellente façon d’utiliser tes cercles éloignés. Tu sais ce que tes meilleur·es ami·es font pour le plaisir. Tu ne sais pas ce que font toutes les personnes qui publient régulièrement sur la page Facebook des parents de ton quartier. Alors, demande-leur ! Tu ne trouveras peut-être pas l’activité  parfaite, mais ça peut ouvrir tes chakras. Tu aimerais chanter dans un groupe a cappella, mais s’il n’y en a pas dans le coin, tu peux déjà chanter dans une chorale. Ton premier choix de sport est le tennis, mais la ligue locale de ping-pong (pardon, tennis de table !) pour adultes est plus active, alors opte pour ce sport !

3. Essaie quelque chose. L’important est de se mettre en action. Rien n’a besoin d’être figé dans le marbre. Tu peux prendre un cours de patinage artistique pendant six semaines et voir comment ça se passe. Tu peux également essayer des choses en attendant d’autres opportunités : prendre des leçons de musique dans une école du quartier si l’orchestre local ne propose pas d’auditions avant l’automne prochain.

4. Fais des mises au point si nécessaire. Il est fort possible que ton premier essai ne soit pas parfait. Mais c’est pas grave. Il s’agit de prendre l’habitude de consacrer du temps à ce qui t’intéresse et, ce faisant, tu prendras conscience de ce qui se passe autour de toi et de ce qui pourrait être possible. Ton prof de musique t’indiquera un petit ensemble qui a besoin d’un·e trompettiste, ou une amie de ton équipe de tennis de table te suggérera d’aller faire une match de (vrai) tennis dans le club d’un quartier voisin.

Avec le temps, tu finiras par faire ce que tu veux faire. Et, tu ne pourras plus imaginer la vie sans cette soirée « libre » de tes autres responsabilités. Tu l’attendras avec impatience toute la semaine ; et c’est là tout l’intérêt de cette proposition.

Tu prends déjà une soirée « off » ? Qu’en fais-tu ? Comment as-tu choisi ?

Aussi : pour de futurs articles à venir, j’aimerais parler avec des personnes qui ont vu des résultats en se donnant des règles de conduite. Tu t’es imposé·e une heure de coucher et tu veux en parler ? Fais-le moi savoir ! Je suis également à la recherche de personnes qui se sont penchées sur l’idée de « l’effort avant l’absence d’effort » et qui ont modifié la façon dont elles passent leur temps libre. Comme toujours, vous pouvez me joindre à hello@audreyjulienne.com.

Écrit par Audrey

Ça pourrait aussi t’intéresser…

Avoir un grand projet au milieu de tout le reste

Avoir un grand projet au milieu de tout le reste

Une semaine de journées de travail qui commencent dès le lever du soleil.- Lyon, France - Février 2024 -Un de mes objectifs cette année est de lancer un podcast en collaboration avec deux copines.J'adore le concept (enregistrer nos conversations sur les "grands"...

lire plus
Arriver à prendre une soirée pour soi, on y croit !

Arriver à prendre une soirée pour soi, on y croit !

Une soirée pour moi, c'est aussi et avant tout une soirée pour elle.- Lyon, France - Février 2024 -Prendre quelques heures chaque semaine pour faire quelque chose qui n'est ni travail, ni famille, peut rendre la vie plus belle.Ce que tu faits pendant ta "soirée pour...

lire plus
50 ans : l’heure du bilan ?

50 ans : l’heure du bilan ?

Auto-portrait (les selfies c'est pour les jeunes) la veille de mes 50 ans.- Lyon, France - Janvier 2024 -Et voilà, l'anniversaire-jalon tant redouté est maintenant derrière moi.Lorsque j'ai relancé ce blog, je me suis dit que je partagerai principalement avec vous du...

lire plus

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrir Untied
Copyright © 2024 Company Name